lien vers blog


pierredave85@gmail.com

dimanche 12 juin 2011

Generation heros: Misty

J'ai eu le plaisir de recevoir dans ma boite au lettres le premier numéro de Generation Hereos.
Generation Heros est écrit par Gregory Covin et Sebastien Carnélos, la bande dessinée nous presentera à chaque numéro un nouveau héros de cette nouvelle génération.



Pour le premier numéro c'est le personnage de Misty qui nous est présenté.
Un personnage féminin apporte toujours un peu de fraicheur dans le monde des super héros très  masculins, j'ia donc plongé dans la lecture de ce numéro 1 avec envie.






Le synopsis:

Génération Héros n°1 : Misty

Scénario : Greg - Dessin : Sebs
Découvrez l'univers de Génération Héros avec Misty, apprentie super-héroïne, dans sa première mission face au redoutable Shadow Hands !








L'histoire débute alors que Misty est déjà une super héroine. Très bon point pour moi.
Les scènes d'origines sont vus et revus, et souvent les gens et le cinéma d'ailleurs, ne se focalisent que là dessus.



Ici, on entre directement dans le feu de l'action, on en s'ennuie pas. Pour ensuite revenir vers quelque chose de plus calme et d'introspectif, pour pouvoir exploser à la fin.
Je n'en dirais pas plus, je vous laisse découvrir par vous même.

Même si l'histoire a un gout de déjà vu, et est malheureusement très prévisible, cela n'empêche pas l'émotion d'être bien présente et de faire un petit quelque chose au coeur.

Dessin: 
Le style graphique divisera sans doute.
Très cartoon, les personnages semblent parfois flotter sur le décor. Les couleurs flashy et les arrières plans non-encrés laissent une impression de déséquilibre par moment.
La couleur aurait gagné à être moins diversifié et plus unifié afin de ne pas perdre le regard du lecteur.


Curiosité:

Avez vous lu des comics en VO ?
Vous constaterez en les lisant la forte proportion de pub en tournant les pages.
 Presque une page de pub toutes les deux pages.
Generation Heros reprend ce concept, à la fois avec de vrais pubs pour les sponsors tel que indécomics, mais aussi avec de fausses pub dessiné par Sebs destinés à présenté l'univers.

C'est une bonne idée, mais à mon avis mal amené.
Déja parce que la première pub se trouve après 4 pages de récit, ce qui surprend, quand on s'est habitué à ne pas être interrompu.

Celle ci se trouve aussi juste après un cliffhanger.
La tension est à son comble, et hop, là ont est interrompu.
Mais le style de dessin est exactement le même. Seul un petit texte nous indique qu'il s'agit d'une pub.

Finalement, on ne sait pas s'il s'agit de la continuité du récit ou d'un montage parallèle.


J'ai finalement compris en arrivant à la deuxième page publicitaire, qui elle présentait un magazine.
Là c'était clair, surtout grâce à la mis en page. Le style est le même, mais ce n'est plus de la BD.



Une bonne idée qui aurais mérité d'être mieux présenté, avec un style différent, sous forme de montage photo afin que l'on comprenne mieux leur interet et qu'on ne les intègrent pas inconsciemment au récit.

La suite:

Dans le prochain numéro nous seront présenté les perosnnages de Wolfknight et du Chaperon Rouge.

Au vu de l'excellent travail sur Misty, j'attends de voir, mais je reste sceptique, je crains une copie de Batman et Robin.


Wait and see.



Vous pouvez vous procurez le premier numéro de Generation Héros grace au bon de commande disponible sur le blog de Generation Heros.

Toutes les images sont extraites du blog en question, c'est donc bien Sebs sur les photos.




Petit bonus: Un fanart de Misty
Et la dédicace accompagnant le magazine, généreusement offerte par Sebs.

2 commentaires:

  1. C'est vrai que les auteurs auraient gagné à changer de style pour leurs pub afin qu'on les sépare bien de la continuité du récit. Mais qu'elles coupent au moment d'un cliffhanger est, au contraire, très judicieux. ça incite à vouloir lire la suite.(Les pubs dans les comics ne "tombaient" pas aussi bien.)

    RépondreSupprimer
  2. Ce que je voulais dire c'est que la première était placé d'une manière que l'ont pouvait croire qu'il s'agissait de la continuité du récit.

    Là je me suis dit: "Allez, ménageons le suspense et passons à autre chose" et en fait non , ont revient au récit après cette illustration sorti de nulle part.

    C'est vraiment après que j'ai compris de quoi il s'agissait.

    RépondreSupprimer